Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for décembre 2008

Dans mon précédent billet, « Calligraphie et Typographie », je signalais que « pour nous, calligraphes, les polices de caractères (…)  permettent d’effectuer des tests de mise en page ou de couleur ».

Vous avez déjà eu un aperçu de tests que j’avais effectués pour choisir le meilleur contraste entre deux textes dans cette calligraphie inspirée par le symbole Yin-Yang (calligraphie toujours en cours de réalisation d’ailleurs).

Une autre technique que j’ai utilisée avec bonheur a été de combiner calligraphie onciale et gothique dans le même texte, en l’occurrence le titre d’un album photo calligraphié  à la gouache dorée.

Je n’aime pas tellement travailler à la gouache mais pour calligraphier sur papier noir, c’est le seul type « d’encre » qui, par son opacité, s’impose.

Voici les images qui correspondent à mes test infographiques dans Photoshop :

Projet de calligraphie pour un titre d'album photo "Thésée"

Projet de calligraphie pour un titre d'album photo "Thésée"

En haut : calligraphie gothique (à l’époque je débutais en calligraphie gothique, je me devais donc d’essayer)

En bas : calligraphie onciale

Au milieu, mélange des deux écritures.  La majuscule Gothique met assez bien en valeur le texte « bas de casse » en calligraphie onciale (ne trouvez-vous pas ?)

Le résultat retenu sera en ligne dès que j’aurai retrouvé les photos que j’avais prises de ces calligraphies sur papier noir.

Sans avoir tenté ce mélange d’alphabets en infographie, l’idée de combiner dans la même calligraphie les majuscules gothiques et les minuscules onciales ne me serait probablement pas venue.

Les polices de caractères utilisées sont « Unzialish » pour l’Onciale et « English Towne » pour la Gothique.

Voir aussi : Définition typographique des lettres « bas de casse »

Publicités

Read Full Post »

Selon la définition de Wikipedia, la typographie est une technique qui consiste à assembler des caractères mobiles afin de créer des mots et des phrases.

Ces caractères sont regroupés en polices d’écriture ou fonte de caractères (fonts en anglais). Un spécialiste de la typographie hurlera peut-être à la lecture de cette simplification outrageuse, j’invite donc les typographes de passage à préciser les nuances qui existent entre polices et fontes dans les commentaires, ils feront cela mieux que moi.

Pour nous, calligraphes, les polices de caractères telles qu’on peut les trouver dans les annuaires de fontes sont un précieux support à la créativité et surtout permettent d’effectuer des tests de mise en page ou de couleur.

L’encyclopédie précise que l’utilisation de caractères typographiques dans un but artistique est ancien et a été renouvelé à la fin du XXe siècle par la généralisation de la publication assistée par ordinateur.

Je constate avec plaisir que nombre de typographes ont laissé leur créativité s’exprimer avec bonheur pour nous offrir un nombre incalculable de précieuses polices de caractères.

Ma première bonne adresse pour télécharger gratuitement des polices est le magnifique portail dafont.com.

Ne vous étonnez pas de leur classement thématique, et passez directement au thème « Gothic« . C’est là que vous trouverez les polices d’écriture gothiques (le contraire serait triste !) mais également, dans la sous-catégorie « Gothic > Celtic« , de l’Onciale et de la Caroline (enfin, des polices typographiques qui ressemblent à des écritures calligraphiques onciales et carolines). J’ai également trouvé un genre de Lombarde.

Comment savoir si une fonte va vous convenir sans l’installer ?

C’est ce qui fait -entre autres- de Dafont le pays des merveilles des amateurs de typographie et de calligraphie : vous cliquez sur une police et vous avez l’ensemble de son alphabet sous les yeux ! En outre un formulaire de prévisualisation vous permet d’effectuer l’un ou l’autre test dans quatre tailles de caractère.

Le texte Onciale en police unzialish chez Dafont

Le texte Onciale en police unzialish chez Dafont

La police que j’ai sélectionnée pour préparer mes calligraphies qui utilisent la gothique s’appelle English Towne de Dieter Steffmann.

Police de caractères english_towne, substitut typographique de l'écriture gothique Textura

Police de caractères english_towne, substitut typographique de l'écriture gothique Textura

Il existe peut-être une police plus proche ou plus adaptée mais j’avoue que je n’ai pas parcouru toutes les richesses de Dafont, et qu’en outre, de nouvelles polices étant ajoutées quotidiennement, il se peut que d’autres trésors typographiques m’aient échappé.

Catégorie « Gothic > Medival » : http://www.dafont.com/theme.php?cat=401

Et vous, quelles polices trouvez-vous les plus proches des écritures calligraphiques que vous pratiquez ?

Read Full Post »

L’A.S.B.L. Ecole Mosane – Scola vallis et orarum Mosae a pour objet – notamment – l’organisation d’expositions.

Cette association est à l’initiative d’une exposition pluridisciplinaire sur le thème de « La Lettre » qui aura lieu dans la première quinzaine de mai à Liège.

L’organisateur, Michel Evrard-Thoelen, appelle donc les artistes de toutes disciplines  (pas seulement les calligraphes) à poser leur candidature pour exposer leurs oeuvres.

Informations sur l’exposition

Read Full Post »

Lors des trop courtes journées de pratique de la calligraphie durant le Parcours d’Artistes d’août 2008, j’avais commencé un ambitieux projet de calligraphie basée sur le symbole du tàijítú, communément appelé symbole du Yin et du Yang.

Nous en avons plusieurs fois discuté au cours de calligraphie et finalement, la mise en page de ce texte qui vient du site de l’artiste-peintre Carole Dekeijser donne ceci :

calligraphie onciale et gothique dans le symbole du yin et du yang

calligraphie onciale et gothique dans le symbole du yin et du yang

(C’est un brouillon : je voulais vérifier que les couleurs étaient pertinentes et aussi que l’écriture gothique peut se prêter à une calligraphie en cercle. Calligraphier en Onciale sur n’importe quelle ligne de base ne me fait pas peur mais je ne suis pas encore à l’aise avec la Gothique).

Et c’est là que l’on constate que le contraste entre les deux n’est pas suffisant.

Donc (Photoshop est mon ami), voici ce que cela pourrait donner si j’utilisais un fond noir pour calligraphier le texte sur le Yin.

calligraphie onciale et gothique dans le symbole du yin et du yang, après modification des couleurs

calligraphie onciale et gothique dans le symbole du yin et du yang, après modification des couleurs

Je me propose donc d’utiliser le brou de noix pour calligraphier en gothique textura le texte concernant le Yang, une gouache dorée pour celui concernant le Yin et de réaliser un fond pour la cohérence des couleurs.

Si vous souhaitez lire le texte que j’ai calligraphié ici :

Le tàijítú : symbole du yin-yang

Read Full Post »

Report du brouillon de la calligraphie sur le papier définitif

Report du brouillon de la calligraphie sur le papier définitif

Une fois le brouillon de la carte d’anniversaire terminé, il a fallu reporter les mesures sur le papier définitif.  Le trait de crayon que vous voyez entre la lettre « y » et la lettre « e » est un axe qui a été déterminé a posteriori, et ce aux fins d’obtenir une mise en page équilibrée.

Cet axe m’a permis de mesurer l’espace dont je disposais de part et d’autre et de reporter mes arcs de cercle sur le papier jaune.

"Joyeux anniversaire Marie-Paule"

calligraphie terminée : "Joyeux anniversaire Marie-Paule"

Usant de tous ces traits comme repères et lignes  de base, j’ai recommencé ma calligraphie avec quelques déboires.

En calligraphie gothique : comme je débutais mon apprentissage de l’écriture gothique, j’ai eu quelques « faux départs ».  On voit clairement des traits de plume qui n’ont rien à y faire au dessus des lettres « e » et « a » du prénom de Marie-Paule.

En général, avec la mise en page : j’avais commencé à suivre scrupuleusement le  cercle pour calligraphier le mot « anniversaire » en onciale, et distraite, j’ai  poursuivi sur la ligne droite au lieu de continuer sur l’arc de cercle.

Effacement des traits de crayons sur la carte d'anniversaire

Effacement des traits de crayons sur la carte d'anniversaire

Une fois les repères tracés au crayon effacés, ces défauts se voient moins.

Read Full Post »

J’ai parlé précédemment de l’opération « Asseoir l’Espoir » sans donner d’informations pratiques.

Date de l’expo-vente à Namur
Expo-vente : les 12, 13 et 14 décembre 2008
Au Théâtre Royal de Namur

A Mons et Bruxelles, les dates sont déjà passées ;

Le site internet officiel, avec une animation flash hyperlourde à l’entrée : http://www.asseoirlespoir.be

Read Full Post »

Ravie de la mise en page préssentie de la carte d’anniversaire pour Marie-Paule (c’est le 11 novembre !), j’ai complété le centre du projet dans sa deuxième étape avec le prénom calligraphié en gothique.

Voici le résultat :

Brouillon de calligraphie onciale et gothique de carte anniversaire

Brouillon de calligraphie onciale et gothique de carte anniversaire


Comment trouvez-vous mes majuscules ? Après avoir calligraphié pendant six mois en écriture onciale, laquelle ne comporte pas de majuscules, c’est un plaisir d’utiliser une casse différente.
L’étape suivante a consisté à reproduire les traits en respectant les mesures sur le papier définitif.

Une petite définition reprise de la terminologie de la typographie pour terminer : les lettres en « bas de casse » sont les lettres minuscules; les « haut de casse » désignent les capitales. Historiquement, cette définition vient du monde de l’imprimerie, et plus précisément de l’époque à laquelle les caractères utilisés étaient rangés dans de petits compartiments; les lettres minuscules, plus fréquemment utilisées, étaient rangées à portée de main dans le bas des casiers, qu’on appelle « casse », donc en bas de casse (C.Q.F.D.).

Read Full Post »