Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Théorie de la calligraphie’ Category

La dernière écriture que j’aie apprise au cours de calligraphie est la caroline, cette écriture ronde qui fut imposée par Charlemagne au IXe siècle.  La caroline a été créée pour répondre à la nécessité d’utiliser une écriture rapide, pratique et lisible.  Elle comporte, au contraire de l’onciale, des majuscules.

Elle se répandit rapidement dans toute l’Europe et fut utilisée pendant quatre siècles.

Je l’ai rapidement maîtrisée.  La Caroline n’est pas une écriture difficile, et la pratique de l’Onciale est un excellent prérequis.

La Caroline se trace avec une inclinaison de plume de 30°, sur 3,5 hauteurs de bec.  Ainsi, pour une plume de 3mm, on aura une hauteur de ligne de quasiment 1cm, propre à faciliter l’apprentissage sur papier quadrillé.

Où trouver un ductus de Caroline ? Voici un alphabet documenté à télécharger.

Publicités

Read Full Post »

Quelques courageuses ont bravé la neige aujourd’hui pour participer à l’atelier de calligraphie d’Isabelle.  Malheureusement, comme nous n’étions pas nombreuses, nous n’avons pas encore démarré l’apprentissage d’une nouvelle écriture (il était initialement prévu de poursuivre en calligraphie gothique avec la Fraktur) mais bientôt nous pourrons entamer l’apprentissage de la bâtarde flamande.

Voici un aperçu qui vient du site myfonts.com (il faudra que je fasse un billet comme je l’avais fait pour le site de polices à télécharger Dafont)

écriture calligraphique batarde flamande

typographie genre écriture calligraphique batarde flamande

Et ce d’autant plus que je ne suis pas la seule calligraphe à exploiter les ressources typographiques de ce site, voyez par exemple l’usage qu’en fait Nigritelle.

Un peu d’information sur la bâtarde flamande

Cette écriture était utilisée à la cour des Ducs de Bourgogne jusqu’au XVIème siècle. Elle aurait été créée à la fin du XIIIème siècle.

Il s’agit d’une gothique cursive  (ou écriture bâtarde).  Il est difficile de les catégoriser car elles diffèrent d’un pays à l’autre voire d’une ville à l’autre.  De surcroît, d’après l’ABC du Calligraphe, il y a des bâtardes flamandes tardives.  Apparemment, c’est surtout par la forme du f que l’on peut différencier cette écriture calligraphique d’autres.

Un peu de Gothique Bâtarde « en situation » avec cet extrait des chroniques de Froissart (super connu dès qu’on évoque cette calligraphie)

Exemple de manuscrit en bâtarde flamande (1387)

Exemple de manuscrit en bâtarde flamande (1387)

(wikimedia commons est mon ami : domaine public ! )

Read Full Post »

Ravie de la mise en page préssentie de la carte d’anniversaire pour Marie-Paule (c’est le 11 novembre !), j’ai complété le centre du projet dans sa deuxième étape avec le prénom calligraphié en gothique.

Voici le résultat :

Brouillon de calligraphie onciale et gothique de carte anniversaire

Brouillon de calligraphie onciale et gothique de carte anniversaire


Comment trouvez-vous mes majuscules ? Après avoir calligraphié pendant six mois en écriture onciale, laquelle ne comporte pas de majuscules, c’est un plaisir d’utiliser une casse différente.
L’étape suivante a consisté à reproduire les traits en respectant les mesures sur le papier définitif.

Une petite définition reprise de la terminologie de la typographie pour terminer : les lettres en « bas de casse » sont les lettres minuscules; les « haut de casse » désignent les capitales. Historiquement, cette définition vient du monde de l’imprimerie, et plus précisément de l’époque à laquelle les caractères utilisés étaient rangés dans de petits compartiments; les lettres minuscules, plus fréquemment utilisées, étaient rangées à portée de main dans le bas des casiers, qu’on appelle « casse », donc en bas de casse (C.Q.F.D.).

Read Full Post »

… Ce doit être dans l’air du temps.

Notre cours d’hier a été consacré à l’écriture gothique (plus précisément la gothique textura, également dénommée « Black Letters« ).

Autant l’onciale était toute en rondeurs, autant la gothique est « carrée ».

Comme en onciale, on commence l’apprentissage de la gothique textura avec la lettre « O », puis avec le « C ». Ensuite, on passe au « Q ». Comme ça on peut écrire « Coq »… y’a pas à dire, c’est quand même bien quand on peut se mettre à chantonner « Je connais mon alphabet »…

Débuter l'apprentissage de l'écriture gothique

Débuter l'apprentissage de l'écriture gothique

J’ai commencé avec une plume Brause de 2.5, avant de prendre ma plume de 3 mm, plus facile à manier en l’occurrence.

En effet, si l’onciale se pratique avec une hauteur de 4 becs de plume, la gothique en demande 5. Soit pour une plume de 3mm, 1,5 cm (d’où l’intérêt de travailler avec une plume de 3, on voit tout de suite si on a trois carrés de 5 mm alors qu’en onciale il valait mieux avoir 2 carrés de 5mm, vous me suivez ?)

L’espacement entre les traits (ça s’appelle comment déjà ? où est mon lexique ? ) est de 1 largeur de plume.

Coq calligraphié en gothique textura (black letters)

Coq calligraphié en gothique textura (black letters)

Ci-dessus, on peut mieux apprécier les proportions de la Gothique Textura.

Read Full Post »

Je suis les cours de calligraphie d’Isabelle Smets à l’UTAN (Université du Troisième Age de Namur). Nous reprenons aujourdh’ui 🙂

L’année passée, les écritures étudiées avaient été l’onciale et la chancelière. Cette année, il est prévu d’apprendre la gothique.

Une autre calligraphe prénommée Isabelle avait commencé à m’enseigner l’onciale fine pendant son exposition artistique du mois d’août mais j’ai du mal à utiliser les plumes fines.

Read Full Post »

Le mot « calligraphie »  est formé à partir des termes grecs « kallos » – la beauté et « graphein »- écrire. La calligraphie est donc l’art de la belle écriture.

Pleins et déliés obtenus en calligraphie par l'inclinaison de la plume

Pleins et déliés obtenus en calligraphie par l'inclinaison de la plume

Cet art, celui de tracer des lettres qui soient belles, nécessite de porter une attention particulière à l’exécution des pleins (les traits épais) et des déliés (les traits fins).  En écriture onciale, ceux-ci sont obtenus par l’inclinaison si particulière de la plume à 45°. C’est d’ailleurs pour respecter plus facilement cet angle que l’on utilise du papier quadrillé pour commencer.

Il est également nécessaire que l’instrument d’écriture – plume métallique ou d’oiseau, calame, cola-pen, etc.- soit correctement encré.

Inclinaison de la plume pour tracé un trait délié

Inclinaison de la plume pour tracer un trait délié

En attendant, je ne sais toujours pas ce que vous pensez de la nouvelle apparence du blog ?

Read Full Post »